"Je n'ai pas envie de cette vie-là" : quand Anne Hidalgo nous confiait ne pas vouloir devenir présidente de la République... (VIDEO)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Septembre 2019. Anne Hidalgo nous recevait dans son bureau de l'hôtel de ville de Paris pour une Interview sans filtre. Elle n'était alors pas encore officiellement candidate à sa succession à la mairie de la capitale mais son nom circulait déjà pour représenter un parti socialiste en mal de leadership fort à l'approche de la présidentielle de 2022. Première femme à devenir maire de Paris, celle qui est parfois surnommée "la Chirac de gauche" se voyait-elle devenir première présidente de la République ? "Non, pas du tout. Je n'ai pas envie de cette vie-là. La vie qui est la mienne, Paris, cette vie, la vie avec ma famille, avec mes enfants, c'est cette vie-là que j'ai construite, que j'ai envie de vivre. Non, non, présidente de la République, ça ne fait pas partie de mes rêves de petite fille, donc non," répondait-elle ainsi lorsqu'on lui demandait si l'Elysée était "le rêve ultime" (extrait à retrouver à partir de 9'47 dans la vidéo ci-dessus).

Même son de cloche en juin 2020 lorsque Paul Larrouturou lui demandait pour Quotidien si elle pourrait être candidate à la Présidentielle. "Surtout pas. Je considère qu'il y a un endroit où on peut agir aujourd'hui qui est un endroit très stratégique qui est celui des villes", expliquait-elle avant d'assurer au journaliste qu'il "pouvait archiver". "Allez-y, vous verrez, je suis quelqu'un de très claire," ajoutait-elle.

12 septembre 2021. A 210 jours du premier tour de la Présidentielle 2022, Anne Hidalgo s'est donc finalement lancée dans (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

À peine sorti de prison, le gifleur d'Emmanuel Macron assure n’avoir "aucun regret" sur BFMTV
11 septembre, un jour dans l'histoire (National Geographic), une série documentaire choc pour les 20 ans de l'événement qui a bouleversé le monde
Jean-Paul Belmondo : pour éviter la polémique, Christian Estrosi renonce à son projet de changer le nom d'une place de Nice
"Trop c'est trop" : Carla Bruni affiche son soutien aux mannequins qui accusent de viol Gérald Maire, l’ancien patron de l'agence Elite
Emmanuel Macron très ému pour rendre hommage à Jean-Paul Belmondo : "Adieu Bébél !" (VIDEO)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles