Nagui et plus de 160 personnalités du monde du spectacle mobilisées contre l'inceste et la pédophilie

·1 min de lecture

Des récentes accusations contre Gérard Louvin et Daniel Moyne en passant par l’affaire Berry, l’inceste et la pédophilie sont très présents en ce moment dans l'actualité. Une tribune pour le Collectif pour l'enfance a été publiée ce vendredi 12 février dans Le Parisien. Elle appelle à protéger les mineurs des crimes sexuels en fixant à 15 ans le seuil de non-consentement et 18 ans en cas d'inceste. D’après les signataires, le projet de loi fixant le seuil du non-consentement à 13 ans, adopté par le Sénat le 21 janvier, est "insuffisant" pour préserver les enfants, voire "dangereux". "Évidemment que l’instauration d’un seuil de non-consentement fixé à 13 ans est un progrès, mais il est petit et incomplet, ont-il fait savoir dans ce texte. Votre progrès crée une zone trouble pour les crimes sur mineurs de 13 à 15 ans, et cette zone trouble, si vous pouvez vous en contenter, nous ne pouvons l’admettre."

Restées longtemps taboues, ces questions font donc réagir plus de 160 personnalités qui ont apposé leurs noms sous le texte. Beaucoup de stars du monde du spectacle ont signé cette tribune parue ce vendredi 12 février dans Le Parisien Week-end, qui a été rédigée par Tristane Banon. La journaliste de 41 ans a été l'une des premières dans les années 2000 à raconter avoir été victime d'agression sexuelle de la part de Dominique Strauss-Kahn. La tribune a été signée entre autres par Juliette Binoche, Zabou Breitman, Isabelle Carré, Anny Duperey, Line Renaud, Céline Sallette, Louis Bertignac, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

The Voice 2021 : « traitée de Pumba » par Vianney, Amel Bent revient sur ce moment très gênant
PHOTO Marion Jollès : la femme de Romain Grosjean annonce une heureuse nouvelle
PHOTOS Pauline Tantot montre ses fesses : un détail de la mise en scène amuse les internautes
PHOTO Malika Ménard retrouve sa "petite sœur" et émeut les Miss France
Gérard Louvin et Daniel Moyne accusés de viols : Kevin, leur fils adoptif, témoigne