Nagorny Karabakh : l'Arménie appelle la Russie à l'aide

Source AFP
·1 min de lecture
Le président russe Vladimir Poutine, début juillet 2020. 
Le président russe Vladimir Poutine, début juillet 2020.

La Russie va-t-elle s'immiscer officiellement dans le conflit opposant l'Arménie et l'Azerbaïdjan sur le Nagorny Karabakh ? Samedi 31 octobre, la Russie s'est déclarée prête à fournir l'assistance « nécessaire » à l'Arménie, si les combats s'étendaient au territoire arménien. Plus tôt, le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, a demandé au président russe, Vladimir Poutine, d'entamer des consultations « urgentes » sur l'aide que pourrait fournir la Russie pour assurer la sécurité de son pays. Cette annonce est intervenue au lendemain de l'échec de nouveaux pourparlers entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan qui visaient à instaurer un cessez-le-feu.

Dans sa lettre, Nikol Pachinian a affirmé que les combats se rapprochaient des frontières arméniennes et accusé à nouveau la Turquie de soutenir l'Azerbaïdjan. Invoquant les bonnes relations entre les deux pays et un traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle qui les lie depuis 1997, il a appelé Moscou à l'aide. La Russie dispose d'une base militaire en Arménie. Elle est liée à Erevan par un traité de défense, mais a affirmé par le passé qu'il ne s'étendait pas à la région séparatiste du Nagorny Karabakh. La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a précisé à la télévision russe que « les formats concrets » d'une assistance seraient discutés.

Trois tentatives de cessez-le-feu

Lire aussi FOG ? Ces Arméniens qui veulent mourir debout

Le ministre arménien des Affaires étrangères, Zohrab Mnats [...] Lire la suite