Nadine Morano met en garde : « On ne peut pas être à la fois LR et LREM »

Raphael Lafargue/ABACAPRESS.COM

La députée européenne est revenue, mercredi 27 avril sur LCI, sur le combat à venir des législatives, l’élection d’Emmanuel Macron, mais aussi les divisions chez son parti LR.

Nadine Morano n’a pas la langue dans sa poche, c’est sa marque de fabrique. Et ce mercredi 27, sur LCI, elle a critiqué la stratégie adoptée par son camp lors de la campagne présidentielle : « Plus de primaire ouverte, fermée, plus jamais ça. La prochaine fois, c’est celui qui préside le parti qui décide qui sera candidat à l’élection présidentielle […] Notre parti, comme le PS, a montré que cela ne fonctionnait pas. »

La députée a également expliqué qu’elle était plutôt confiante quant aux législatives : « Nous avons 101 députés sortants, car nous incarnons la plus grande force parlementaire d’opposition. Nous avons plus de 10,000 élus de terrain, nous sommes très implantés dans les territoires. » Elle a ajouté qu’elle a « transmis des félicitations républicaines » à Emmanuel Macron suite à sa victoire même s’il a été réélu « face à Marine Le Pen, or le 4 mai 2017, il disait qu’elle était au second tour car rien n’avait été fait. »

Suite au bureau politique la veille, mardi 26 avril au siège des LR , auquel elle a participé, Nadine Morano a martelé la ligne majoritaire au parti, le « ni-ni » : « On ne peut pas être à la fois LR et LREM. Quand vous regardez le résultat désastreux de la politique d’Emmanuel Macron, d’insécurité, d’immigration, de finances publiques... » Elle a aussi déclaré que « sur les sujets régaliens, nous n’avons rien en commun. Elle est où sa loi d’orientation sur la sécurité intérieure ? L’immigration n’est pas son sujet, il s’en fout. »

Face à une Elizabeth Martichoux plutôt vindicative contre le vote blanc de la députée, cette dernière a rétorqué que « c’est monsieur Bayrou qui a aidé à ce que Madame Le Pen ait ses parrainages, c’est tellement plus facile de se retrouver ensuite face à(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles