Nadine Morano complaisante avec Marine Le Pen? Elle ne l'a pas toujours été

·1 min de lecture
Nadine Morano complaisante avec Marine Le Pen? Elle ne l'a pas toujours été
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

POLITIQUE - Aller vite en besogne. Les électeurs départageront les candidats à la présidentielle d’ici onze mois que déjà Marine Le Pen égrène un à un les noms des ministres de son gouvernement putatif. Un rêve à voix haute dans lequel elle s’imagine nommer garde des Sceaux l’ex-député UMP Jean-Paul Garraud, et “pourquoi pas” débaucher les parlementaires LR Eric Ciotti et Nadine Morano. Si la perspective de voir le député niçois rallier son parti exaspère ”à titre personnel” Gilbert Collard, l’eurodéputé RN plaide en revanche pour que sa collègue LR soit présente sur la photo de famille.

Parmi les quelques voix de droite qui commencent à émettre des signaux de compatibilité avec le Rassemblement national, l’avocat a exprimé sa nette “préférence” pour l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. “Nadine Morano a toujours tenu des propos, même si elle restait dans la fidélité à ses engagements, en adéquation avec notre pensée, nos idées” a déclaré Gilbert Collard sur LCI ce lundi 30 avril.

Et d’affirmer semble-t-il sans ironie qu’“elle n’a jamais eu d’attaque personnelle ou d’attaque générale contre le RN ou le FN. Jamais”. Jamais? Pourtant, si Nadine Morano s’est effectivement fait remarquer en chassant sur des thématiques chères au parti de la flamme, elle a parallèlement multiplié les attaques personnelles contre “l’héritière” Marine Le Pen, raillé l’absence de démocratie au sein d’ un parti “extrême” et parfois même critiqué l’incons&ea...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles