N’achetez jamais ces produits en vrac

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Young shopkeeper working in zero waste shop.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) indique que tous les produits ne peuvent pas être vendus en vrac pour des raisons de santé publique.

La vente en vrac a le vent en poupe. Plus écologique, elle permet au consommateur de se servir directement, en quantité qu’il le souhaite, dans un contenant réutilisable et en évitant les emballages polluants. Mais tous les produits peuvent-ils être vendus en vrac sans danger pour la santé du consommateur ? La DGCCRF a demandé à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) de se prononcer.

Le code de la consommation précise déjà que "tout produit de consommation courante peut être vendu en vrac, sauf exceptions dûment justifiées par des raisons de santé publique". Après avoir analysé le détail de la liste de produits à exclure de la vente en vrac préparé par la DGCCRF, l’Anses propose d’en ajouter d’autres.

VIDÉO - Retour aux solutions simples ! Consigner plutôt que jeter pour moins polluer les océans

Une liste non exhaustive

Elle préconise notamment d’exclure de la vente en vrac les détergents et les lessives qui sont des produits pouvant contenir des substances chimiques dangereuses. Elle déconseille également l’achat en vrac des couches pour bébé et des produits d’hygiène intimes comme les serviettes, qui ne peuvent pas être lavés avant d’être utilisés.

Concernant les aliments très périssables comme les aliments vendus dans les rayons réfrigérés (viandes, poissons, certains produits laitiers ou de charcuterie) ou certains aliments pour animaux, l’Anses ne déconseille pas la vente en vrac à la condition qu’elle soit encadrée. Un opérateur devra donc s’occuper du conditionnement du produit ou du moins, le superviser et conseiller le consommateur.

L’Anses ajoute que cette liste ne doit pas être figée et faire l’objet d’une révision régulière, notamment pour prendre en compte les innovations technologiques. Dans tous les cas, le consommateur doit prendre soin d’apporter un contenant propre pour éviter le développement des microorganismes potentiellement dangereux pour la santé. La matière du contenant doit également être adaptée au produit. Évitez le plastique au maximum et préférez le verre ou l’inox.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Attention, cuisiner avec ce type de poêle peut être très dangereux pour la santé"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles