Nabilla et sa marque de beauté accusées d'arnaque : vidéo accablante

Les problèmes s'accumulent pour Nabilla. Alors qu'elle vient de vivre le grand bonheur d'accueillir son deuxième enfant, Leyann, la brunette de 30 ans fait face à de terribles accusations. Il y a d'abord eu un clash avec le directeur d'une agence immobilière qui était en charge de leur trouver un logement à Paris et désormais, c'est une nail artiste qui prend la parole pour l'attaquer.

En effet, cette technicienne des ongles appelée Maurine a attiré l'attention du styliste de la star il y a plusieurs mois, et s'est vue offrir une collaboration pour la nouvelle collection de la marque Nabilla Beauty. Mais tout ne se serait pas passé comme prévu et, à travers une vidéo TikTok, la jeune Maurine assure aujourd'hui qu'elle a été arnaquée. "En octobre dernier, donc en 2021, le styliste de Nabilla Benattia m'a contactée pour faire une collaboration. Bien évidemment, j'étais flattée qu'on remarque mon travail, j'ai donc accepté et on m'a demandé de lui faire une prestation pour une collection qu'elle allait sortir en 2022. Le thème c'était 'Angel'. Il m'a dit ensuite de lui envoyer mon set, il m'a envoyé l'adresse, et j'ai donc expédié les ongles à Dubaï, en DHL car il lui fallait rapidement. J'ai payé 100 euros de DHL. Donc, le packaging, les ongles et l'envoi me sont revenus à 150 euros en tout", a-t-elle expliqué.

J'étais dégoûtée

Maurine a plus tard eu la confirmation que les ongles...

Lire la suite


À lire aussi

Roman Polanski accusé de viol par l'ex-actrice Charlotte Lewis : deux témoignages accablants révélés
Ici tout commence : Une actrice est l'égérie d'une marque la lingerie, elle se dévoile en vidéo
Illan (Les Marseillais) accusé d'agression sexuelle : Sébastien Dubois détenteur de la vidéo ? Il s'explique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles