Nabilla : le gérant d'une boîte de nuit l'accuse de lui avoir volé 5 000 euros

·1 min de lecture

Nabilla est en guerre avec son ex-manager, Mickaël Bizet. Dans une série de tweets publiée le 14 février dernier, il a accusé l'ancienne vedette de télé-réalité de l'avoir escroqué. En effet en 2014, il lui aurait versé de l'argent de la part de plusieurs clients, en échange d'une prestation. Le problème c'est qu'à cette époque, la starlette avait été placée en détention pendant plusieurs semaines après avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara. Elle n'avait donc pas pu assurer ses engagements. Mais lorsque l'agent lui aurait demandé de rembourser la somme qu'il lui aurait été versée, la maman de Milann ne lui aurait plus donné de signe de vie. Parmi les clients lésés par la célèbre influenceuse se trouverait Daniel Duchemin. Propriétaire du K'liente, une boîte de nuit du Havre, il aurait versé 5 000 euros d'acompte à la star par l'intermédiaire de Mickaël Bizet. "Le virement avait été fait 15 jours avant et depuis ce temps-là, j’ai envoyé des messages, etc. Elle a changé de numéro de téléphone et ne veut plus en entendre parler", dénonce-t-il auprès de Star Mag.

Bien décidé à récupérer la somme qui lui est due, Daniel Duchemin a donc attaqué Nabilla en justice. Une assignation au tribunal qu'il a d'ailleurs gagnée. Pourtant, il n'a toujours pas récupéré l'argent. "J’essaie de récupérer son adresse de compte bancaire pour pouvoir emmener un huissier mais aujourd’hui, c’est très difficile de joindre madame. En justice, vous avez un jugement du juge qui est rendu qui vous dit (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Les Z'amours : la remarque cruelle d'un candidat à sa femme après une opération pour ne plus avoir d'enfant
Daniel Radcliffe : pourquoi il a honte de sa prestation dans les premiers films Harry Potter
PHOTO Julio Iglesias : le chanteur inquiète depuis la publication d'une photo où il apparaît très affaibli
Cristina Cordula : deux ans après la mort de Karl Lagerfeld, elle publie un cliché souvenir
Cécile de Méninbus en pleine déprime : elle évoque le couvre-feu sur Twitter et clashe ceux qui se moquent