Nabilla et son fils Leyann : elle révèle avoir un "petit souci" et annonce une triste nouvelle

Le 5 juin dernier, Nabilla et Thomas Vergara ont accueilli leur fils Leyann, deux ans et demi après leur aîné Milann. Un nouveau membre de la famille qui comble tout le monde de bonheur. D'abord plutôt discrets et occupés à pouponner dans la tranquillité, les jeunes parents ont repris plus activement leurs réseaux sociaux ces derniers jours. Thomas était notamment le premier à prendre la parole pour raconter l'état "terrible" dans lequel se trouvait sa femme après sa césarienne. Nabilla a toutefois fini par rassurer en donnant de ses nouvelles elle-même au cours du week-end, après être rentrée de la maternité.

"Tout se passe très très bien, c'est un bébé très sage, il ne pleure pratiquement jamais sauf quand il a faim", a-t-elle confié sur Snapchat ce dimanche. Et justement, à ce propos, elle a évoqué son impossibilité à allaiter. "Ce qu'il se passe c'est que je lui ai donné la tétée d'accueil (qui consiste à donner le sein à son bébé pour son tout premier repas, ndlr), c'était très important pour moi mais il s'avère que j'ai un petit souci, je ne produis pas assez de lait, a-t-elle avoué. J'aimerais bien allaiter comme j'avais dit pour Milann mais malheureusement, ce n'est pas possible parce que j'ai très peu de lait. J'aurais pu faire moitié-moitié, un peu de sein et un peu de biberon mais je n'ai pas voulu le perturber. Du coup je n'ai pu faire que l'accueil, et là il est au biberon, ça se passe...

Lire la suite


À lire aussi

Ambre Dol (Familles nombreuses) son fils "suivi régulièrement à l'hôpital", son souci de santé révélé
Koh-Lanta : Le fils d'un aventurier phare, "honteux", révèle les coulisses et fait une annonce !
Nabilla : Ses fils Milann et Leyann déjà proches, tendres retrouvailles à la maison

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles