Nabilla : Expérience cauchemardesque avec ses deux enfants, "j'avais trop honte"

La vie de Nabilla a encore une fois été bouleversée le 5 juin dernier. Deux ans et demi après la naissance de son fils Milann, la superstar de 30 ans a accueilli ce jour-là un deuxième petit garçon, qu'elle a appelé Leyann avec son mari Thomas Vergara. C'est à Paris que son accouchement a eu lieu et où elle a eu le temps de s'en remettre tranquillement. Nabilla n'a toutefois pas tardé à reprendre le travail et partait pour le tournage de sa nouvelle émission au bout de quelques semaines seulement.

Mais mercredi 27 juillet, il était enfin temps pour la petite famille de retrouver son nid douillet à Dubaï. Un premier voyage à quatre qui ne s'est pas du tout passé comme sur des roulettes. "6h de vol (retard plus changement), 15 valises, deux bébés, 10 biberons, 6 couches... Nous arriverons bientôt à destination. SOS", a ironisé Nabilla en story Instagram sur une photo d'elle en train de nourrir Leyann, non loin de Milann installé dans sa poussette. (Voir notre diaporama).

Un peu plus tard, elle avait beaucoup moins envie de rire. "Plus jamais je prends de vols d'avions normaux, j'ai galéré de fou. J'ai dû prendre un vol commercial parce que j'avais 15 valises, je n'avais pas le choix et toutes mes valises faisaient 32 kilos, j'avais oublié cette règle. On peut avoir autant de valises qu'on veut mais elles ne doivent pas dépasser les 32 kilos chacune. Il y en a une qui faisait 36, l'autre 40, l'autre...

Lire la suite


À lire aussi

"Lino et Bianca m'ont mis la honte" : Cyril Hanouna filmé avec ses enfants, les internautes conquis
Jennifer Garner maman : cette "gaffe" avec un prof de ses enfants dont elle a honte
Julie Zenatti agressée sexuellement lorsqu'elle était enfant : détails sur l'après et sentiment de "honte"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles