Nabilla Benattia s'exprime après son cambriolage à Chantilly: "ils auraient pu faire du mal à mon fils"

·2 min de lecture

La star de télé-réalité évoque le cambriolage dont elle a été victime cette nuit à Chantilly, en marge de son mariage. Elle confie avoir eu peur pour son fils.

Cambriolée dans la nuit de mardi à mercredi, alors qu'elle célébrait son mariage avec Thomas Vergara au château de Chantilly (Oise), Nabilla Benattia s'est exprimée sur Snapchat et s'est dite "choquée". "Je vais m'exprimer simplement pour pas que ça commence à prendre des proportions, à être déformé sur les réseaux", dit-elle.

La star de télé-réalité est particulièrement bouleversée à l'idée que son fils Milann ait pu courir un danger. Le cambriolage a en effet eu lieu dans la chambre de Nabilla Benattia, voisine de celle où dormait l'enfant. Les deux pièces communiquent par une porte et l'enfant aurait pu être enlevé, dit-elle: "Ils auraient pu rentrer et lui faire du mal", explique l'influenceuse, la voix nouée.

 "J'aimerais passer à autre chose"

Tous les cadeaux de mariage ainsi que certaines de ses affaires (sacs de luxe, bijoux, montres) ont été dérobées. Le préjudice est évalué à plusieurs centaines de milliers d'euros. Nabilla évoque également des bijoux "qui n'ont pas de prix" pour elle, puisqu'ils lui ont été offerts par ses grands-parents. 

"Je ne peux pas dévoiler les éléments de l'enquête. Je respecte le travail que font les enquêteurs et policiers depuis ce matin. Ils ont déjà des éléments, maintenant je ne m'exprimerai plus sur le sujet", écrit-elle encore dans sa story.

Nabilla Benattia conclut: "J'aimerais passer à autre chose. Et surtout garder un bon souvenir du plus beau jour de ma vie." Nabilla Benattia et Thomas Vergara séjournaient au château de Chantilly dans le cadre de leur mariage, préparé, organisé et filmé par les caméras d'Amazon Prime, en vue d'une émission sur l'événement.

Le couple s'est rencontré sur le tournage de l'émission Les Anges de la télé-réalité en 2013. Mariés depuis mai 2019, désormais installés à Dubaï, les parents d'un petit garçon prénommé Milann avaient dû reporter leur réception en raison de la pandémie.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles