Nabilla Benattia : pourquoi la crèche a refusé de prendre son fils Milann

·1 min de lecture

Nabilla a su rendre fier son père. Après des années de conflit, père et fille ont renoué les liens. En octobre 2020, l'épouse de Thomas Vergara a fait la une du magazine Elle Arabia. Une consécration pour la femme d'affaires passionnée de mode qui faisait par la même la fierté de son père, Kouthir Benattia. "J'ai été très honorée et très fière de faire la couverture du Elle Arabia, c'est un projet qui me tenait vraiment à coeur, c'est juste incroyable pour moi parce que je n'oublie pas d'où je viens, j'ai fait énormément de chemin. Pour moi, c'est l'accomplissement de beaucoup de choses, a-t-elle déclaré sur Snapchat. J'ai pu l'envoyer à mon père, c'est ma plus grande fierté. Mon père l'a reçu ce matin et il est extrêmement fier de moi, c'est tout ce qui m'importe. C'est une belle revanche pour moi, une très belle revanche. Mon papa est fier de moi, c'est la plus belle des récompenses pour moi." Une relation qu'elle aimerait voir évoluer encore davantage. Nabilla Benattia révélait à ce moment-là que son père n'avait jamais pu rencontrer son fils. Le 21 février, la maman de Milann changeait la donne et allait à la rencontre de son père, avec son fils, le petit Milann : "Aujourd’hui j’ai revu une des personnes qui compte le plus pour moi, je t’aime Papa".

Quelques jours plus tard, Nabilla Benattia était de retour dans sa demeure à Dubaï, au côté de son mari, Thomas Vergara. Un couple qui voyage régulièrement entre la capitale des Emirat Arabes Unis et le reste du monde. Ils sont (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO N'oubliez pas les paroles : Nagui reprend la maestro Agathe sur une faute de français
Nadège Beausson-Diagne victime de racisme au conservatoire : "C'est extrêmement violent"
Patrick Poivre d'Arvor : le journaliste cible de nouvelles accusations de viol et d'agressions sexuelles
Paris Saint-Germain : des mesures drastiques pour stopper la série de cambriolages
Doc Gynéco : le rappeur a été jugé en correctionnel pour des faits de violences conjugales à l'encontre de son épouse