"Quand on n'a pas d'argument scientifique, on utilise le bâillon" : un médecin suspendu trois mois avec sursis pour avoir critiqué l'homéopathie

Fabien Magnenou

Mathieu Van Dessel, médecin généraliste dans les Hauts-de-Seine, a écopé d'une suspension de trois mois avec sursis pour "non-confraternité" en raison de critiques adressées à l'homéopathie, selon des informations de la revue Le Généraliste (article payant) confirmées à franceinfo, mercredi 19 février. Cette décision de la chambre disciplinaire de première instance du Conseil de l'Ordre des médecins fait suite à une plainte déposée en juillet 2018 par le Syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF), qui avait poursuivi l'intégralité des 124 professionnels de santé signataires d'une tribune contre "les médecines alternatives", parue dans Le Figaro.

L’homéopathie, comme les autres pratiques qualifiées de 'médecines alternatives', n’est en rien scientifique. Ces pratiques sont basées sur des croyances promettant une guérison miraculeuse et sans risque.

Collectif de 124 professionnels

"Le Figaro", mars 2018

Neuf autres médecins ont été sanctionnés par un blâme, qui leur interdit pendant trois ans d'appartenir à un Conseil de l'Ordre. Jusqu'ici, les procédures engagées contre une soixantaine de médecins avaient pourtant donné lieu à des relaxes ou à de simples avertissements. Dans un communiqué, le collectif "Fakemed" – dont le généraliste suspendu est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi