«Je n’ai pas une vie de grande personne», confie Sylvain Tesson

© Dominique JACOVIDES / POOL / AFP

Sylvain Tesson a incontestablement gardé son âme d'enfant. Sur Europe 1 ce dimanche, l'auteur de "La Panthère des neiges" reconnaît en effet avoir la chance de ne pas avoir une vie de grande personne, et de pouvoir vivre d'aventures et de voyages.

"J'ai la chance de pouvoir vivre mes rêves"

"Ce que j'appelle la vie de grande personne, c'est une vie qui est réduite aux impératifs d'efficacité et d'intérêt. C'est ce que j'appelle la pensée des grandes personnes, mais sans apporter de jugement. Encore une fois, je ne dis pas qu'il y a un mode de vie qui est meilleur que l'autre. Moi, j'ai bien conscience de la chance que j'ai de pouvoir vivre mes rêves", confie-t-il au micro d'Isabelle Morizet dans Il n'y a pas qu'une vie dans la vie.

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"Il faut avoir une curiosité permanente"

L'écrivain vient en effet de passer quatre mois à ski sur les crêtes des Alpes avec son ami Daniel du Lac. Il raconte leur aventure dans un récit en forme d'hymne à la neige, Blanc, paru aux éditions Gallimard. Comment Sylvain Tesson parvient-il à s'affranchir des convenances de la vie d'adulte ? Quelle force le pousse-t-il à partir à l'aventure ? "Il faut avoir une permanente curiosité pour ce qu'on est en train de vivre et un permanent appétit pour la journée qui point", explique-t-il au micro d'Isabelle Morizet. "Je crois que ça peut distinguer, dans ma petite constructio...


Lire la suite sur Europe1