"Nœuds de vie" : lisez Julien Gracq !

·1 min de lecture

Le médiologue Jean-Yves Chevalier recommande la lecture de "Noeuds de vie", un recueil de textes de Julien Gracq.

Il est des lectures qu’on doit interdire aux auteurs et recommander à tous les autres. Les premiers n’y trouveraient que le miroir de leurs insuffisances quand les seconds y goûteront une langue saisie dans son droit fil. Les livres de Julien Gracq appartiennent à cette catégorie rare. Que Bernhild Boie et les éditions Corti soient remerciées de nous offrir, treize ans après la mort de Gracq, un recueil de textes, Nœuds de vie, de la veine de ceux parus dans la deuxième partie de l’œuvre, qui va de Lettrines aux Carnets du grand chemin.Il faudra attendre 2027, vingt ans après la mort de Gracq, pour que conformément à sa volonté, soient consultables les notules, un ensemble de 29 carnets dont ont déjà été tirés les courts textes constituant sa " littérature fragmentaire ". Nous avons donc droit, en 2021, à un magnifique hors-d’œuvre. Les textes sont non datés, mais la plupart d’entre eux s’échelonnent vraisemblablement des années soixante aux années quatre-vingt. Ils ont été regroupés par l’éditrice en quatre chapitres, dont certains textes enjambent allègrement les lisières poreuses. À leur lecture, on jouit de la richesse de la langue, de la justesse et de la richesse des images, on sourit de l’attaque qui frappe juste, on admire l’extraordinaire acuité du regard de celui qui avait tout vu, tout prévu depuis son balcon sur la Loire.Chez Gracq, le...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Rentrée obligatoire le 22 juin : la reculade de Jean-Michel Blanquer sur les précautions sanitaires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record