"Ce n’est pas de la tourismophobie, c’est de l’anticapitalisme" : en Espagne, des activistes torpillent le tourisme de masse

Robin Prudent
"Ce n’est pas de la tourismophobie, c’est de l’anticapitalisme" : en Espagne, des activistes torpillent le tourisme de masse

A quelques pas du célèbre stade du Camp Nou de Barcelone (Espagne), des touristes profitent de l'architecture de la ville derrière les vitres d'un bus, en cette fin juillet. Au croisement d'une rue, trois hommes encagoulés surgissent et bloquent le véhicule. "Nous nous préparions à voir quelqu'un monter avec un couteau ou une arme", raconte l'un des touristes britanniques installés dans le bus. En réalité, des activistes taguent simplement le pare-brise avec ces mots : "Le tourisme tue les quartiers." La scène, filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, ne dure que quelques secondes, mais son retentissement dépasse vite les frontières espagnoles.

VÍDEO ▶️ El turisme massiu mata els barris, destrueix el territori i condemna a la misèria a la classe treballadora. #autodefensa pic.twitter.com/kNT89Glx9F

— Arran ️ (@Arran_jovent) 30 juillet 2017


Depuis quelques mois, des actes de vandalisme contre des installations touristiques se multiplient en Espagne. Des pneus de vélos de location sont percés, les grilles d'agences de voyage sont verrouillées avec du silicone... Derrière ces actions coup de poing se cachent des militants d'Arran. Un groupe anticapitaliste et indépendantiste catalan, considéré comme le mouvement de jeunesse de la CUP, un parti qui compte dix députés au Parlement catalan. “Il est clair que le tourisme de masse a provoqué de nombreux problèmes : le manque de logements, la destruction de l’environnement et l’augmentation de la précarité des travailleurs”, expliquent ses porte-paroles, Palma, Àngels et Pau Oliver. Pour changer ce système, ils ont décidé de passer à la méthode forte.

Des confettis sur les touristes en terrasse

Une semaine auparavant, à quelques centaines de milles nautiques de Barcelone, (...) Lire la suite sur Francetv info

Espagne : un groupe indépendantiste s'en prend au tourisme
"Que dios nos perdone" : un thriller espagnol brûlant et parfaitement réalisé
En direct du monde. A Barcelone, des anarchistes vent debout contre le tourisme de masse
Les 100 premiers jours d'Emmanuel Macron au pouvoir
Emmanuel et Brigitte Macron passent leurs vacances à Marseille

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages