"Il n’y a rien d’autre qui compte" : Kingsley Coman revient sur la victoire du Bayern Munich contre le PSG en Ligue des champions

C'est une soirée que n'oubliera sans doute jamais Kingsley Coman. Le 23 août 2020, alors que le monde est frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19, l'UEFA réorganise pour l'occasion son format de la Ligue des champions en mettant en place un "final 8" pendant l'été, sans aucun spectateur et avec des conditions sanitaires strictes. La finale de cette C1 pas comme les autres oppose à l'époque le Paris Saint-Germain au Bayern Munich. C'est le club allemand qui remporte la coupe aux grandes oreilles grâce à Kingsley Coman, auteur du seul but du match, inscrit de la tête. Malgré l'importance de sa réalisation, le Français a pris le soin de ne pas célébrer sa joie sur le moment, par respect pour son club formateur, le PSG.

À lire également

"Aucun intérêt", "Tu ressembles à un clown" : Sans pitié, Max Verstappen critique ouvertement le Grand Prix de Las Vegas

Ce jeudi 16 novembre, Kingsley Coman était présent dans l'émission En Aparté diffusée sur Canal+. L'occasion pour le joueur aujourd'hui âgé de 27 ans de revenir sur sa victoire particulière obtenue avec le Bayern Munich contre le PSG en 2020 : "C’est extraordinaire. C’est une sensation extraordinaire. C’est vraiment la compétition ultime en club. L’une des compétitions les plus dures à gagner. Être tout en haut de l’Europe à ce moment-là, c’est vraiment une consécration. Tout le travail, pas juste durant la saison, mais durant les années, tous les sacrifices qu’on a faits, tous les moments difficiles, les blessures… C’est pour ce genre de moment. Quand ça arrive, c’est magnifique, et on sait que ça n’arrive pas souvent dans la carrière. Donc on profite au maximum. Malheureusement, on devient accroc à ce genre de sensation, on veut vraiment les revivre. Ça donne une motivation supplémentaire au quotidien."

À lire également

"Ça m'a blessé" : Gad Elmaleh sans filtre sur son expérience aux États-Unis (EXCLU)

Euphorique au moment de soule...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi