"On n’est pas dans des records de vieillissement" : à Compans, près de Roissy, le bruit des avions use les habitants

franceinfo, Benjamin Illy
107 766 "années de vies en bonne santé" sont perdues tous les ans en Île-de-France à cause des nuisances sonores liées aux transports, selon Bruitparif.

Une étude de Bruitparif révèle vendredi 8 février combien les nuisances sonores sont nocives pour la santé humaine. Au sein de la "zone dense francilienne", environ 10 millions d'habitants, soit 90% de la population de la région, sont exposés à des niveaux de bruit supérieurs aux valeurs recommandées par l'Organisation mondiale de la santé. Parmi les communes les plus touchées, le petit village de Compans en Seine-et-Marne, voisin de l'aéroport de Roissy. Ses habitants perdraient 38,1 mois de vie en bonne santé, selon Bruitparif.

Compans est non seulement exposé au bruit des avions mais aussi de la ligne K du Transilien, de la nationale, et d'une départementale très fréquentée qui traverse la commune. Olivier, 38 ans, habite Compans depuis 23 ans. Il précise que les avions passent "tous les jours et toutes les 30 secondes à l’heure de pointe". Il a grandi avec ce bruit depuis l’adolescence mais il ne pense pas que cela ait eu un impact sur sa santé. "Une fois qu’on est à l’intérieur, on est plutôt bien isolé, dit-il. On a des aides de l’aéroport de Paris. Ils prennent en charge les gens qui veulent bénéficier d’une meilleure isolation thermique et phonique". Olivier assure très bien dormir. "On s’habitue", poursuit-t-il.

Joël Marion, le maire de la commune de Compans, a un avis différent. "Pour moi, il y a un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi