Il n’y a jamais eu autant d’arbres coupés en Amazonie

Pour sauver le climat et atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris, certains envisagent de planter des arbres. Beaucoup d’arbres. Et en attendant, d’autres coupent des arbres. Beaucoup d’arbres.

Les chiffres viennent de tomber. En avril 2022, la forêt amazonienne a perdu plus de 1.000 kilomètres carrés, soit 100.000 hectares. Très exactement 101.200 hectares, selon les données satellites. C’est presque le double de ce qu’elle avait perdu en avril 2021. Et même si ces chiffres peuvent manquer de précision, c’est assurément la plus grande surface déboisée, à ce stade de l’année, depuis le début des enregistrements modernes en 2016.

Lors de la 26e Conférence des parties (COP26), tenue en novembre dernier, le Brésil, pourtant, s’est engagé à mettre un terme à la déforestation d’ici 2030. Et le record d’aujourd’hui est enregistré alors même que, dans la forêt amazonienne, la « saison de la déforestation » ne fait que commencer.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles