"Il n’y connaît rien !" : Emmanuel Macron très remonté contre un ministre

·1 min de lecture

Serrage de vis. La campagne de vaccination initiée par le gouvernement n'irait pas assez vite au goût d'Emmanuel Macron, ce qui provoque la colère du chef de l'Etat. Alors le président de la République n'hésite pas à faire passer des messages. "Ca doit changer vite et fort, et ça va changer vite et fort" martèle-t-il auprès de ses équipes selon le JDD. Et aucun faux-pas n'est désormais toléré. Jean-Baptiste Djebbari l'a appris à ses dépens.

Alors qu'il n'était pas invité à une réunion concernant le suivi de la vaccination qui se tenait à l'Elysée le 4 janvier dernier, le ministre des Transports s'est sérieusement fait recadrer comme le rapportent nos confrères du Point. "Ce qui s'est passé dimanche est inadmissible" a tonné le chef de l'Etat contre son ministre, "on ne peut pas avoir un ministre qui n'y connait rien, qui donne des chiffres à la télévision".

Invité sur BFM TV le 3 janvier, Jean-Baptiste Djebbari avait joué les bavards, soulignant que le gouvernement espérait vacciner "26 millions de Français d'içi à l'été". Problème, Olivier Véran martèle un tout autre chiffre lors de ses prises de parole. Le ministre de la Santé évoque de son côté 15 millions de Français vaccinés, au mieux, en juillet. Critiqué de toutes parts, ce nouveau cafouillage du gouvernement a provoqué l'ire du président de la République. Emmanuel Macron a donc serré la vis, et demandé à ce que ne s'expriment que les ministres spécialistes. Et Jean-Baptiste Djebbari prié de faire profil bas.

Lire la suite sur le site de GALA

"Qu'est-ce que vous racontez", Bruce Toussaint s'énerve contre un invité sur BFM TV
VIDÉO - Bruno Le Maire très gêné par une question de Philippe Etchebest
Marielle de Sarnez morte d’une leucémie foudroyante : « Elle s’est battue avec un infini courage »
Mort de Marielle de Sarnez : le jour où elle a agacé Emmanuel Macron
VIDÉO - Bernard Kouchner, "un père absent mais formidable" reconnaît sa fille Camille