Je n'aurais jamais cru que mon job d'étudiante me permettrait autant de m'épanouir

Violette C.
Je n'aurais jamais cru que mon job d'étudiante me permettrait autant de m'épanouir.

Après le bac, l'indépendance, la liberté... Et le job étudiant pour payer le loyer. Exploitation assurée? Échec à la fac programmé? Rien de tout ça pour moi. Mieux encore. Vendre des fringues, j'ai adoré!

Tout à commencé par un job d'été. J'ai été recrutée par une enseigne de prêt-à-porter pour la période des vacances. Au départ, je partais pour seulement trois mois. Aujourd'hui, cela fait plus de deux ans que je suis dans cette entreprise!

Lorsque j'ai commencé mon contrat au mois de juin, je ne savais pas encore que l'enseigne cherchait un contrat étudiant pour la rentrée. C'est un peu plus tard que je l'ai appris et que j'ai décidé de me positionner dessus.

Au début, cela n'a pas été simple de m'intégrer, car je suis arrivée dans une grande équipe déjà soudée. Réussir à se faire sa place sans trop s'imposer: pas simple quand on est de nature réservée!

Finalement, j'ai plutôt bien réussi mon intégration et c'est seulement fin août que l'on m'a annoncé qu'on me gardait en contrat étudiant. J'étais vraiment ravie car j'avais commencé à me lier d'amitié avec certaines personnes et j'allais pouvoir améliorer mon quotidien avec cette rentrée d'argent tous les mois.

Des collègues devenues des amies

Chaque samedi, chaque dimanche ouvert, chaque jour férié et chaque période de vacances scolaires, je travaillais. Cela peut paraitre horrible, mais cela n'a jamais été une contrainte pour moi. J'ai toujours apprécié aller bosser au magasin. J'avais un planning assez chargé, mais j'aimais ce que je faisais. A chaque fois, j'étais contente de retrouver mes collègues!

Cela n'a pas toujours été facile, loin de là. Il y a eu des moments compliqués, des moments où je n'en pouvais plus de ce rythme soutenu. Mais au final, j'avais ma petite "routine" et elle me plaisait. J'ai découvert le monde de l'entreprise, l'esprit d'équipe, les soirées d'entreprise... Certaines collègues sont devenus des amies et m'ont beaucoup soutenue dans des moments compliqués de ma vie personnelle. Rien que...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages