"Vous n'êtes pas le bienvenu", lance un syndicaliste à Emmanuel Macron, en visite à l'usine Renault de Maubeuge

franceinfo
Le chef de l'État a été interpellé par un ouvrier, pendant la visite de l'usine Renault, à Maubeuge, l'une des étapes de son périple de commémoration de la Grande Guerre.

Emmanuel Macron a été pris à partie, jeudi 8 novembre, lors de sa visite de l'usine du constructeur Renault à Maubeuge (Nord) : "Vous n'êtes pas le bienvenu", lui a lancé Samuel Beauvois, un syndicaliste SUD, entre le discours de Carlos Ghosn et celui du chef de l'État. "Ce que Carlos Ghosn nous donne pour notre travail, vous le reprenez dans notre poche".

"Il y a des salariés ici qui sont à 40 km du site et qui vont devoir payer une augmentation de l’essence. On réussit sans vous monsieur Macron, les salariés sont ici depuis 40 ans", a affirmé l'ouvrier.

Cela fait 27 ans que je travaille chez Renault et c’est Renault qui me nourrit, pas vous monsieur Macron.

Samuel Beauvois, salarié chez Renault et syndicaliste

Le chef de l'État a répliqué : "Si vous êtes venu faire un meeting politique c'est autre chose". "Non, je ne suis pas en train de faire un meeting politique et vous n’êtes pas le bienvenu", a répondu le syndicaliste.

"Je vais essayer de vous expliquer pourquoi je suis là et pourquoi je crois l’inverse de ce que vous dites, comme une majorité des gens ici. Aujourd’hui, par ce que vous démontrez, par cet investissement et ce que nous démontrons collectivement, c’est qu’il n’y a pas de fatalité", a déclaré Emmanuel Macron après cette interpellation.

"Je comprends votre colère"

Le président a défendu son bilan : "Au mois d'octobre vous avez vu sur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi