"Je n’allais jamais répéter défoncé" : Louis Bertignac sans filtre sur sa consommation de drogues dures

Aurore Marechal/ABACAPRESS.COM

"Pour ceux qui n’attendent que ça, rassurez-vous, je parlerai de sexe, de drogue et de rock’n’roll et de ma relation avec Jean-Louis Aubert, de Corine, des Stones, du showbiz (…)". C’est ainsi que Louis Bertignac présente sa Jolie petite histoire, son livre-confession sorti en avril dernier.

Après s’être confié à cœur ouvert dans cet ouvrage, le guitariste de Téléphone est revenu sur son rapport avec la drogue dans le podcast Addiktion animé par l’addictologue Laurant Karila qui intervient dans Ça commence aujourd’hui (France 2), l’émission de Faustine Bollaert. Dans l’épisode sorti le 27 décembre dernier, l’ancien coach de The Voice (TF1) raconte notamment comment il a découvert les drogues dures dans sa jeunesse. "J’ai essayé l’héroïne, la morphine et la cocaïne en shoot. J’avais 17 ans, j’étais en première ou en terminale… J’étais chez un copain de copain. J’avais un esprit assez scientifique, je voulais savoir de quoi il s’agissait juste pour tester le truc", a-t-il détaillé en soulignant ne pas avoir apprécié ces expériences pour une raison étonnante. "Je tombais dans les pom...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi