"Vous n'êtes pas la seule à travailler sur les Etats-Unis !" : Laurence Haïm égratignée par un journaliste sur LCI

Prise de bec nocturne. Hier soir, Emilie Broussouloux et Damien Givelet ont pris les commandes de la "nuit américaine" de LCI afin de couvrir les Midterms, les élections américaines de mi-mandat, qui permettront de renouveler l'ensemble de la Chambre des représentants et une partie du Sénat. En plateau, les présentateurs ont accueilli plusieurs journalistes pour décrypter les premiers résultats.

A 1h55 du matin, le ton est monté entre Laurence Haïm, journaliste spécialisée en politique américaine et ex-figure d'iTELE, et Alexandre Mendel, auteur d'articles notamment dédiés au parti des Conservateurs aux Etats-Unis. En plateau, l'ex-proche d'Emmanuel Macron a estimé que Donald Trump se croyait encore président des Etats-Unis. Ce que son interlocuteur a tenu à fermement démentir.

"Avec vous, c'est 'Moi, je ! Moi, je ! Moi, je !'"

"Je trouve qu'il se met en position d'être le candidat, et non pas le président sortant", a lancé Alexandre Mendel. Et d'être coupé par Laurence Haïm : "Oui, mais moi, j'ai des verbatims sur le discours de l'Ohio...". Une sortie qui a agacé le journaliste : "Oui, mais vous n'êtes pas la seule à travailler sur les Etats-Unis ! Je vous le dis ! Avec vous, c'est 'Moi, je ! Moi, je ! Moi, je !'".

Irritée, elle a répondu : "Alors, d'abord, j'essaye de donner des faits dans des débats !". "Mais moi aussi ! Mais je vous dis que ce n'est pas la même lecture !", a-t-il riposté....

Lire la suite


À lire aussi

LCI : Hélène Mannarino à la tête des journaux du soir à partir de dimanche
"Fou de rage", Jean-Jacques Bourdin s'emporte contre les journalistes, les politiques et LCI
Emmanuel Macron propose une protection consulaire à la journaliste russe arrêtée