Nétanyahou écourte un meeting après un tir de roquettes depuis Gaza

Oberlé, Thierry
/ SAID KHATIB/AFP

Des images montrant le premier ministre israélien poussé hors de scène, mardi soir à Ashdod, par ses gardes du corps, lui ont attiré les railleries de ses adversaires.

Correspondant à Jérusalem

Ce mardi, après avoir annoncé son intention d’annexer une partie de la Cisjordanie occupée, Benyamin Nétanyahou s’exprimait dans un meeting électoral devant ses sympathisants à Ashdod, dans le sud du pays, lorsque des sirènes ont retenti. Elles annonçaient, dans ce secteur frontalier avec la bande Gaza, des tirs de roquettes palestiniennes. La chaîne publique israélienne Kan 11 a diffusé des images montrant des membres des services de sécurité du premier ministre se rapprocher de lui alors qu’il parlait à la tribune. L’un d’eux a chuchoté à son oreille puis le Premier ministre a fait un geste d’au revoir de la main en quittant la réunion. Il a pris toutefois le temps de demander à son public de «quitter silencieusement la place» pour des raisons de sécurité.

Ripostes de Tsahal

Au moins deux roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza sur les villes d’Ashdod et d’Ashkelon. L’une d’elles s’est dirigée vers Ashdod mais a été interceptée par le Dôme de fer, le bouclier de protection israélien. La seconde a atterri dans une zone inhabitée près d’Ashkelon.

LIRE AUSSI - Israël: Benyamin Nétanyahou face aux inconnues d’un cinquième mandat

Un peu plus tard, Benyamin Nétanyahou a repris son discours sur les réseaux sociaux, son mode de communication privilégié. «Si (le Hamas) nous attaque en direct à la télé, vous comprenez qu’il ne veut pas de nous ici», a-t-il affirmé. Le hasard des emplois du temps faisait que son rival, son ex-ministre de la Défense Avigdor Lieberman, s’exprimait au même instant devant ses partisans de son parti Ysrael Beytenou, dans la même localité. «L’événement d’aujourd’hui prouve que la politique de Nétanyahou de capitulation face au terrorisme est en faillite», a commenté le leader de la droite nationaliste en rupture de ban avec le chef du (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Israël: Nétanyahou s’engage à annexer la vallée du Jourdain 
Le Hezbollah affirme avoir détruit un drone israélien survolant le Liban 
Nétanyahou en guerre contre les médias 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro