"Ce n'était pas mon heure": le récit d'un couple guéri ayant participé au rassemblement de Mulhouse

1 / 2

"Ce n'était pas mon heure": le récit d'un couple guéri ayant participé au rassemblement de Mulhouse

Ils sont aujourd'hui guéris. Marina et Christian sont tombés malade à leur retour du rassemblement évangélique de Mulhouse. 2000 personnes réunies et loins d'imaginer que ce rassemblement tenu du 17 au 24 février dernier constituerait le point de départ d'une contamination à grande échelle.

Si le couple explique avoir observé quelques personnes ayant de la toux, cela était aussitôt pris pour une grippe. Ce n'est qu'à leur retour que leur santé se dérgrade. Marina a alors 39°C de fièvre et est très fatiguée. Ils pensent alors à un syndrome grippal. Transportée à l'hôpital de Bordeaux elle est testée positive au Covid-19 le 4 mars. Son état se dégrade en quelques jours, elle est alors placée en soins intensifs et en coma artificiel. Son pronostic vital est alors engagé.

"J’ai l’impression qu’ils avancent à l’aveuglette"

Son mari Christian, également testé positif, attend pendant onze longues soirées que l'état de Marina s'améliore. L'incertitude est alors totale

"On ne sait rien. J’ai l’impression qu’ils avancent à l’aveuglette, qu’ils ne savent pas", explique le fidèle évangéliste à propos des soignants confrontés au premier cas de nouveau coronavirus à Bordeaux. 

Une semaine après, Marina sort du coma guérie mais a perdu 10 kilos et doit réapprendre les gestes quotidiens.

"Au bout de deux mouvements je me mettais à tousser, j’avais une quinte de toux", explique-t-elle avant d'ajouter: "ce...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi