"Je n'étais pas prêt": un jeune migrant congolais qui a vu ses 25 vœux acceptés sur Parcoursup témoigne

Jonathan Kikanga a obtenu une réponse favorable à tous ses vœux sur Parcoursup.  - BFMTV
Jonathan Kikanga a obtenu une réponse favorable à tous ses vœux sur Parcoursup. - BFMTV

C'est un exploit auquel il ne s'attendait pas. Jonathan Kikanga, un jeune Congolais de 18 ans, a vu tous ses voeux acceptés sur Parcoursup, soit les 25 formations qu'il avait demandées. Invité sur BFMTV ce jeudi matin, il raconte sa surprise en découvrant ses résultats.

"A 19 heures on avait la possibilité de voir les résultats, et j'avais peur d'être déçu, je n'arrivais pas à cliquer", relate-t-il, expliquant ne s'être finalement connecté "qu'à 20 heures". "J'ai eu les 25 propositions, je n'étais pas prêt", assure Jonathan Kikanga.

"Ce garçon m'impressionne"

Une surprise pour ce jeune homme qui est arrivé en France il y a seulement trois ans et n'a pas encore de papiers français. Après avoir été "peu" à l'école, il explique ne pas être "allé au collège" et a pu intégrer le lycée Dupuy-de-Lôme en section Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) avec l'aide de l'Adjim, une association composée de professeurs et dévouée à l'aide aux migrants.

"La plupart des matières scientifiques, les maths, la physique-chimie, sont des matières qui m'intéressent beaucoup, mais j'étais tout aussi intéressé par les matières littéraires" indique le lycéen.

Contrairement à lui, son entourage n'a pas été réellement surpris par ses résultats sur Parcoursup. "Ça ne m’étonne pas. Ce garçon m’impressionne. Il apprend avec une telle rapidité", s'est réjouit auprès de Ouest-France Michèle Le Gall, qui l'a accueilli à son domicile.

"On est très fiers de lui. 25 demandes acceptées, on n’a jamais vu ça!", a réagit son professeur de maths Hervé Leborgne.

Le "rêve" d'une formation d'ingénieur

Si Jonathan a désormais l'embarras du choix pour accomplir son "rêve d'avoir une formation d'ingénieur", c'est l'Institut national des sciences appliquées (Insa) de Lyon qui l'intéresse le plus.

"Les élèves qui ont le meilleur dossier sont appelés pour passer un entretien, et c'était mon cas, j'ai passé un entretien à l'Insa de Rennes, je pense que j'ai eu une bonne note et j'ai été classé en haut de la liste", explique-t-il sur notre antenne.

Plus tard il se voit travailler dans le domaine des "sciences numériques, de l'informatique industriel, ou de l'énergie", sans avoir une idée précise du métier qu'il souhaiterait exercer. "Après les deux ans de prépa à l'Insa, je découvrirai d'autres formations et je pourrai choisir un métier vers lequel me diriger".

Pour les candidats insatisfaits par leur résultats sur Parcoursup, une phase d'admission complémentaire s'ouvrira le 23 juin pour formuler jusqu'à dix nouveaux voeux dans les formations qui disposeront encore de places disponibles.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles