Népal : le secteur du tourisme à l'arrêt avec la crise sanitaire

France 2
·1 min de lecture

Accroché aux contreforts de l'Himalaya, le Népal fascine par la beauté de ses pics enneigés. Pauline Driard a décidé de faire sa vie dans ce pays de montagne. Installée au Népal depuis 12 ans, elle tenait dans la capitale Katmandou un petit hôtel. Le bâtiment, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, est un ancien palais. Cette Française y a investi beaucoup de temps et d'argent mais elle a dû s'en séparer il y a deux mois, à cause de l'épidémie de Covid-19. Elle a vendu l'hôtel à la moitié de son prix d'achat. "Cela devenait urgent pour moi de le vendre. Je n'ai malheureusement pas les fonds pour pouvoir couvrir les pertes pour les deux ans à venir", regrette-t-elle.

Le secteur du tourisme en berne

Katmandou compte une centaine d'entrepreneurs français qui font face à de lourdes pertes en l'absence de touristes. Benoit Perraud y tenait une agence de trekking. La randonnée en haute montagne est le cœur de l'activité touristique au Népal. Il a dû mettre la clé sous la porte. Il est passé de 200 clients par an en moyenne, à zéro. Il est inquiet pour son avenir mais surtout pour celui des millions de Népalais qui travaillaient dans le milieu du tourisme. En temps normal, les touristes étrangers rapportent au Népal plus d'un milliard et demi d'euros de recette par an.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi