Comment négocier l'après-coronavirus ? Les conseils de la climatologue Valérie Masson-Delmotte

Pierre-Louis Caron, Thomas Baïetto
·1 min de lecture

"Nous allons rentrer dans une période de tension extrêmement forte" entre économie et climat. Ni optimiste ni pessimiste, mais "lucide et responsable", la climatologue Valérie Masson-Delmotte a partagé, dans un grand entretien accordé à franceinfo, sa vision du "jour d'après" la crise sanitaire et économique provoquée par le coronavirus. Cette rupture a été résumée par une formule du président de la République : "Le jour d'après ne ressemblera pas au jour d'avant." La climatologue n'est toutefois pas certaine qu'elle se produira. "Les historiens nous apprennent des grandes pandémies passées qu'il y a souvent eu, après des situations de privation et de crise, une aspiration à revenir à ce qui était avant, l'envie d'une forme d'insouciance, d'indifférence", relève-t-elle dans la version intégrale de l'entretien.

Valérie Masson-Delmotte espère cependant que le plan de relance de l'économie permettra d'engager une réelle baisse des émissions de gaz à effet de serre, moteur du réchauffement climatique. "Un plan de relance, par exemple, qui miserait sur une reprise d'une croissance non-stop du trafic aérien, ou bien sur des véhicules type SUV qui ont une grosse consommation de carburant est quelque chose qui va en sens orthogonal à ce que serait une action pour maîtriser l'impact du transport sur les émissions (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi