Vous n'écoutez pas les mêmes musiques le matin et le soir !

·2 min de lecture

Comment évoluent nos goûts musicaux au fil de la journée et à quoi sont-ils dus ? Une équipe danoise a prêté une oreille à la question.

Quelle est la chanson que la majorité des personnes peuvent entendre aussi facilement au réveil que le soir ? Quel est l'air suffisamment enlevé capable de tirer du lit en début de journée presque n'importe qui, tout en étant suffisamment languide pour l'accompagner ensuite dans la torpeur vespérale ? Réponse en fin de chronique...

2 milliards de fragments musicaux

Car des chercheurs de l'Université Aarhus au Danemark viennent de publier dans le journal les résultats de l'analyse de plus de 2 milliards de fragments musicaux et de près de 4 millions de chansons écoutées tout au long de la journée par les utilisateurs d'un service en ligne tel que Spotify. En observant les flux musicaux de la plate-forme 24h/24, les chercheurs ont pu les découper en fonction de leur tempo, de leur puissance sonore, ainsi que de leur potentiel “dansable“.

De cette masse de données, ils sont parvenus à découper la journée type des utilisateurs en cinq blocs : durant la matinée ; dans l'après-midi ; plus tard dans la soirée ; la nuit ; et encore plus tard jusqu'au petit matin. Armés de cette grille, ils sont allés un cran plus loin, scrutant maintenant chacune de ces cinq sections, les découpant en une dizaine de nouvelles caractéristiques musicales comme l'absence d'instruments ou de vocalises, le caractère acoustique d'un morceau, ou le fait que l'interprétation soit live. (voir l'illustration ci-dessous).

Crédits : Ole Adrian Heggli & all/ Royal Society Open Science

Des résultats seulement pour la culture occidentale

Utiliser les choix en ligne pour leur étude a semblé cohérent aux chercheurs du fait que l'essentiel de nos activités, y compris musicales, s'y déroule aujourd'hui. “Selon la Recording Industry Association of America, (RIAA, association interprofessionnelle défendant les intérêts du disque aux Etats-Unis, ndlr) en 2019, 79% des revenus de l'industrie de la musique US sont venus du 'streaming', alors qu'en 2009, celui-ci ne comptait que pour 5%...", précisent-ils.

Leurs [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles