Néandertaliens, cavités spatiales et Omicron : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 31 décembre 2021 : les néandertaliens ont agi sur leur environnement et l'ont profondément modifié, de gigantesques cavités ont été découvertes dans un amas de galaxies et Omicron devient le variant majoritaire en France pour le Covid-19.

L'actualité scientifique du 31 décembre 2021, c'est :

En archéologie :

  • Les néandertaliens ont agi sur leur environnement et l'ont modifié par leurs activités.

  • Les preuves les plus anciennes d'une transformation du paysage, notamment à cause de l'utilisation du feu, ont en effet été retrouvées en Allemagne au bord d'un lac.

  • C'était il y a 125.000 ans, au début de la dernière période interglaciaire.

En astrophysique :

  • Quatre gigantesques cavités, des zones dépourvues de matière, ont été découvertes dans un amas de galaxies.

  • Elles sont situées à environ 45.000 années-lumière du centre de l'amas.

  • Leur origine demeure un mystère : seuls deux scénarios pourraient expliquer de telles zones de vide, qui impliquent tous deux l’éruption de trous noirs.

En santé :

  • "62,4% des tests criblés montraient un profil compatible avec le variant Omicron" au début de la dernière semaine de l'année, selon Santé publique France.

  • Ce variant est particulièrement contagieux et est déjà devenu majoritaire dans d'autres pays européens.

  • En France, 208.000 nouveaux cas ont été enregistrés en 24h le 29 décembre.

En nature, animaux et santé :

  • La fin de l'année 2021 signe aussi la fin des emballages en plastique autour de certains fruits et légumes non transformés.

  • Déjà gratuite pour les mineures, la contraception sera désormais entièrement prise en charge par l'Assurance maladie pour les jeunes femmes jusqu'à 25 ans.

  • Il sera interdit de castrer les porcelets sans anesthésie mais les éleveurs pourront continuer à pratiquer cette opération à condition que leurs acheteurs l'exigent et s'ils respectent un protocole spécifique.

En nucléaire :

  • La moitié de la capacité nucléaire allemande restante va être mise hors circuit.

  • Concrètement, les blocs situés dans les villages allemands de Brokdorf, Grohnde et Gundremmingen vont cesser de fonctionner dès 2022.

  • La catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011 avait convaincu très rapidement l'ancienne chancelière Angela Merkel d'enclencher l'aba[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles