Néandertal passait-il toute sa vie en famille ?

·2 min de lecture

L'Homme de Néandertal est le plus proche cousin de l'Homme moderne. Il est donc évident que ses coutumes artistiques, de culte, de chasse et d'organisation sociale constituent des éléments cruciaux pour la compréhension de nos origines. Or, la structuration des populations de Néandertal repose en partie sur des analyses génomiques qui, jusqu'à récemment, n'avaient été possibles que sur 19 individus, principalement des femmes, éloignées génétiquement, géographiquement (Europe et Asie) et temporellement (entre 400.000 et 50.000 ans avant aujourd'hui).

Récemment, des chercheurs de l'Institut Max Planck ont analysé le génome de quatorze nouveaux Néandertaliens dont les restes dentaires et osseux ont été retrouvés dans deux grottes au niveau de l'Altaï, en Sibérie. La grotte de Chagyrskaya contenait les restes de sept hommes et cinq femmes et celle de Okladnikov, ceux d'un homme et d'une femme. Ces deux grottes sont situées à 50 et 130 km de la grotte de Denisova, connue pour avoir été notamment occupée par des Néandertaliens et des Dénisoviens entre 270.000 et 50.000 ans avant notre ère.

Vue d'artiste d'un homme de Néandertal et de sa fille. © Tom Björklund
Vue d'artiste d'un homme de Néandertal et de sa fille. © Tom Björklund

Des migrateurs avec l'esprit de famille

La datation des restes de ces quatorze nouveaux Néandertaliens a montré qu'ils ont occupé ces grottes sibériennes durant une centaine d'années, entre 59.000 et 49.000 ans. L'analyse du génome de ces individus a permis d'identifier que le groupe dans la grotte de Chagyrskaya comportait un père et sa fille. Les séquences génétiques extraites des restes des sept hommes retrouvés dans cette même grotte indiquent par ailleurs qu'ils étaient de proches parents. Cette donnée suggère donc que les hommes adultes restaient dans leur famille d'origine, comme c'est le cas dans de nombreuses sociétés actuelles.

Cette donnée suggère donc que les hommes adultes restaient dans leur famille d'origine, comme c'est le cas dans de nombreuses sociétés actuelles

L'analyse du génome a de plus montré...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles