« Le Nègre de Narcisse » : l’œuvre de Joseph Conrad rebaptisée en raison d’une polémique

Un nouveau livre change de nom en raison de son caractère jugé discriminant (photo d'illustration).
Un nouveau livre change de nom en raison de son caractère jugé discriminant (photo d'illustration).

Le livre de Joseph Conrad s'est fait connaître dans les librairies et bibliothèques sous le titre Le Nègre de Narcisse, traduction littérale de son édition originale The Nigger of the Narcissus publiée en 1897. Désormais, il paraîtra en français dans une version modifiée et sous un nouveau nom : Les Enfants de la mer, une dénomination reprenant le titre de l'édition américaine. Comme l'apprend Le Figaro jeudi 12 mai, les éditions Autrement ont choisi de le rebaptiser en raison du mot « nègre », jugé potentiellement « offensant » pour les lecteurs. L'adjectif « noir » a également remplacé toutes les mentions de l'adjectif « nègre » à travers le texte.

Pour l'heure et en dépit de la controverse, la maison Gallimard conserve le titre initial de cet ouvrage disponible dans sa collection « L'Imaginaire » et dans la « Pléiade ». Le roman Les Enfants de la mer conte l'histoire de l'équipage du Narcisse. Les lecteurs suivent les aventures et tourments du capitaine Allistoun, de son second Baker, du matelot âgé Singleton, de l'exalté Craik ou encore du mystérieux Donkin. James Wait, à leurs côtés sur le voilier, est le seul marin de couleur. Le vécu de l'auteur Joseph Conrad alimenterait en partie ce récit maritime.

À LIRE AUSSI« Nègre », « nigger », « nigga » : de l'esclavage au rap, histoire d'un mot tabou

Le même sort que Dix Petits Nègres »

Le Nègre de Narcisse n'est pas la première œuvre littéraire à devoir changer de nom à cause de discriminations supposées. L'un [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles