Que sait-on de cette mystérieuse maladie proche d'Ebola qui a tué trois personnes en Tanzanie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Les patients ont été testés négatifs au virus Ebola (Getty Images). (Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les patients ont tous ressenti les mêmes symptômes dont une importante fièvre et des saignements du nez. Un patient est décédé de cette maladie.

Cette maladie inquiète la Tanzanie. Là-bas, trois personnes ont été tuées et les autorités sanitaires africaines enquêtent sur l'épidémie d'une maladie hémorragique qualifiée d'étrange. Cette pathologie est du même type que le virus Ebola et a déjà touché treize personnes. Toutes vivent dans la même région du sud du pays, à Lindi. Actuellement, un des patients est déjà totalement rétabli et les autres sont toujours à l'isolement.

Quels symptômes ?

Parmi les symptômes fréquents, les experts de santé rapportent la présence de fièvre, de maux de tête et des saignements du nez. Sur place, les chefs de santé enquêtent pour tenter d'en apprendre plus sur cette épidémie : "Le gouvernement a formé une équipe de professionnels qui enquêtent toujours sur cette maladie inconnue", a souligné le médecin-chef de la Tanzanie, Aifello Sichalwen, dans un communiqué.

Test Ebola négatif

Ces patients ont tous été testés négatifs au virus Ebola ainsi qu'au Covid-19. Ils sont également tous négatifs au virus de Marburg. Les virus Marburg et Ebola appartiennent tous deux à la famille des filoviridés. "La maladie provoquée par le virus Marburg s’installe brutalement, avec une fièvre élevée, de fortes céphalées et un malaise grave", détaille l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

En Tanzanie, la présidente estime que cette maladie pourrait être la conséquence d'une "interaction croissante" entre les humains et les animaux sauvages en raison de la dégradation de l'environnement.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "La variole du singe ? Il n’y a pas d’affolement à avoir. Cependant, il faut être vigilant"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles