Le mystérieux drone spatial X-37B de retour après 908 jours en orbite

Le drone spatial X37-B lors de son retour sur Terre, à Cap Canaveral en Floride, le 12 novembre 2022.  - Credit:Boeing / Pentagone
Le drone spatial X37-B lors de son retour sur Terre, à Cap Canaveral en Floride, le 12 novembre 2022. - Credit:Boeing / Pentagone

Le drone spatial américain X-37B a atterri samedi 12 novembre à Cap Canaveral, en Floride, après une mission record de 908 jours en orbite, soit 30 mois. Comme pour chacune de ses missions, l'US Air Force et l'US Space Force n'ont dévoilé que très peu de choses sur les expérimentations menées dans l'espace, à l'abri de la plupart des regards indiscrets, par son appareil issu des laboratoires secrets Phantom Works de Boeing. Pour sa sixième mission, le X-37B a été doté pour la première fois d'un module de service lui permettant de mener encore plus d'expérimentations en orbite.

Quatre fois plus petit que les célèbres navettes de la Nasa mises à la retraite en 2011, cet appareil télépiloté sert officiellement de « plateforme d'essais » pour des vaisseaux spatiaux du futur. Il teste des technologies de navigation, de protection thermique ou encore de propulsion avancée. Les moteurs à ions par exemple doivent permettre d'utiliser beaucoup moins de combustible, y compris pour les satellites, dont la durée de vie dépend de la capacité à se maintenir sur leur orbite.

À LIRE AUSSIArmes spatiales : la guerre des étoiles a commencé

« Depuis le premier lancement du X-37B en 2010, il a pulvérisé des records et fourni à notre pays une capacité sans équivalent pour tester et intégrer rapidement de nouvelles technologies spatiales », a expliqué Jim Chilton, vice-président de Boeing en charge du programme.

Un drone très curieux

Mais les missions du X37-B ne se limitent pas à [...] Lire la suite