Les mystérieuses momies de la collégiale de Saint-Bonnet-le-Château dans la Loire

Véronique Dalmaz

Le festival de musique sacrée et symphonique de la Chaise-Dieu a cette année exceptionnellement donné son concert d’ouverture en dehors des frontières de la Haute-Loire. Le département voisin, dans la Loire, à Saint-Bonnet-le-Château. C’est donc sous la nef de la collégiale que le chœur américain Chanticleer s’est produit. A quelques pas de la crypte qui abrite d’étonnants locataires : une trentaine de corps momifiés retrouvés au XIXe siècle.


Des momies au décès suspect

L’église gothique de Saint-Bonnet-le Château est une habituée des événements musicaux. Elle accueille régulièrement des concerts. Il faut dire que l’édifice religieux a un passé musical. Ses résidents étaient des prêtres musiciens, du XIIe siècle à la Révolution française. En 1837, lors de travaux de rénovation, des ouvriers font une étrange découverte : un tombeau avec à l’intérieur une trentaine de momies. Les corps sont bien conservés grâce à la présence d’alun et d’arsenic dans le sol. Ce qui permet d'établir que ces décès ne sont pas d'origine naturelle .

Ils sont morts assassinés puisqu’on a retrouvé des blessures mortelles surtout à l’arme blanche. Des traces de pics, d’épées, de lances…

Tiffany Goncalves, agent du patrimoine

Le mystère reste entier

Des hypothèses alors circulent. L’une d’elle met en cause le baron des Adrets qui sévit dans la région en 1562. Mais la datation au carbone 14 met un terme à cette (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi