Mystérieuse mort de Quawan, 15 ans : une troublante vidéo trouvée par la police

·2 min de lecture

La police a annoncé avoir mis la main sur une vidéo montrant le jeune Quawan Charles, 15 ans, marcher seul près de l’endroit où son corps a été découvert. La police, qui enquête sur un possible homicide, avait dans un premier temps évoqué une noyade. Sa famille est de son côté persuadée qu’il a été tué.

L’enquête sur la mort de Quawan Charles avance peu à peu. Samedi, les autorités américaines ont annoncé avoir mis la main sur une vidéo montrant l’adolescent de 15 ans marcher seul près du lieu où son corps a été retrouvé. Le 3 novembre, le cadavre du garçon a été découvert dans une zone rurale et boisée de Loreauville, en Louisiane, aux Etats-Unis. Si les autorités ont estimé que le jeune garçon était probablement mort noyé, sa famille, elle, est persuadée qu’il a été tué. Pour mettre la pression sur l’enquête, ses proches ont diffusé une photo de cadavre de l’adolescent, semblant montrer qu’il porte une blessure à la tête. Suite à cette image, le shérif, Tommy Romero, a qualifié ce décès de suspect. Une enquête pour homicide a été ouverte. Lors d’un point presse samedi, Tommy Romero a donc expliqué avoir obtenu une vidéo montrant Quawan près de la zone où il a été retrouvé seul «pendant un certain temps». Le bureau du shérif a également déclaré qu'il avait mené plusieurs interrogatoires et «suivait activement» les allées et venues des personnes qui auraient été avec Quawan juste avant sa disparition, rapporte ABC News.

Les enquêteurs ont aussi interrogé des personnes qui auraient pu interagir avec Charles avant sa mort, ainsi qu'au moins un témoin oculaire qui l'aurait vu dans la zone où il a été retrouvé, a indiqué le bureau du shérif. «Je tiens à assurer au public que mon équipe et moi faisons tout ce que nous pouvons et suivons toutes les pistes, pour rassembler des preuves de ce qui s'est passé lors de la mort prématurée de Quawan 'Bobby' Charles», a déclaré le shérif.

"Cette famille mérite des réponses"

S’il a tenu à rappeler toute l’implication de son équipe dans cette enquête, c’est parce que de nombreux(...)


Lire la suite sur Paris Match