Une mystérieuse étoile "en surpoids" défie la théorie des trous noirs !

L'Univers a encore bien des mystères à nous révéler. Des astronomes britanniques ont découvert une l'étoile à neutrons la plus massive observée à ce jour. Selon les astronomes, cet objet céleste serait né de la fusion de deux étoiles à neutrons plus petites. Si la découverte affole la communauté scientifique, c'est qu'en temps normal, de telles collisions donnent des étoiles à neutrons si massives qu'elles disparaissent presque instantanément sous leur propre gravité dans des trous noirs. "Normalement, une étoile à neutrons aussi massive avec une longue espérance de vie n'est pas considérée comme possible", a fait remarquer le Dr Nuria Jordana-Mitjans, astronome à l'Université de Bath, en Angleterre.

Ces remarquables observations ont été faites à l'aide de l'observatoire Neil Gehrels Swift de la NASA, qui a repéré le premier sursaut gamma de cette étoile à environ 10,6 milliards d'années-lumière. Selon Carole Mundell, professeur d'astronomie extragalactique à l'université de Bath (Angleterre) et co-auteur de l'étude, quelque chose semble avoir empêché l'étoile à neutrons de "remarquer à quel point elle est massive". Une possibilité est que l'étoile tournait si vite avec des champs magnétiques si immenses que son effondrement a été retardé. "C'est la première vue directe que nous puissions avoir d'une étoile à neutrons hypermassive en rotation dans la nature", a déclaré Mundell, qui n'exclue pas d'en trouver d'autres.

La découverte de cette étoile à neutrons hautement magnétisée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un diamant d'une valeur inestimable découvert au cœur d'une météorite
Pourquoi Artémis I n'a toujours pas décollé vers la Lune ?
Lycée : les maths seront obligatoires pour tous les élèves dès la première année à la rentrée 2023
France : la géothermie serait-elle l'énergie de l'avenir ?
Les expériences de mort imminente existent-elles ? Une étude pense que oui