Le mystère de la Tombe de la Coupe de Nestor

·1 min de lecture

Les mystères qui entourent la tombe formellement nommée « Crémation 168 » sont encore multiples, plus de cinquante ans après sa découverte. Parmi ceux-ci figure l'identité du ou des occupants de la tombe. Si cette dernière retient autant l'attention, sur le site italien de Pithekoussai, c'est parce qu'elle contient la Coupe de Nestor qui est l'un des plus anciens vestiges archéologiques connus à arborer une inscription grecque.

La nécropole de Pithekoussai est située au niveau du Golfe de Naples, en Italie. © Gigante et al., 2021
La nécropole de Pithekoussai est située au niveau du Golfe de Naples, en Italie. © Gigante et al., 2021

Des restes humains datant du VIIIe siècle avant notre ère avaient déjà été analysés dans cette tombe et semblaient appartenir à un individu âgé de 10 à 14 ans. De nouveaux résultats publiés dans PLoS One bouleversent aujourd'hui cette conclusion. L'analyse conjointe de la structure des tissus ainsi que de la forme de 195 fragments osseux contenus dans la tombe a en effet permis de déterminer que des humains et des animaux avaient été inhumés ensemble. Un minimum de 45 fragments appartenait en effet à des chèvres et d'autres, probablement, à des chiens dont les restes ont pu être disposés pour symboliser la nourriture et les animaux de compagnie.

Une tombe pour plusieurs personnes

Les 130 restes osseux calcinés d'origine humaine ont ensuite été attribués à trois stades de vie différents, ce qui suggère que la Tombe de la Coupe de Nestor contient les restes d'au moins trois humains distincts. Si le mystère qui entoure l'identité de ces personnes n'a pu être décrypté grâce à cette étude, les méthodes employées offrent des perspectives prometteuses pour comprendre l'histoire d'anciens peuplements humains, comme à Pithekoussai, l'un des premiers sites d'installation des colons grecs en Italie.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles