Le mystère du « premier ordinateur », vieux de 2 000 ans, enfin percé à jour ?

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Une partie du mécanisme d'Anticythère a été exposée au musée archéologique d'Athènes en 2014.
Une partie du mécanisme d'Anticythère a été exposée au musée archéologique d'Athènes en 2014.

Cela fait plus d'un siècle que les chercheurs du monde entier s'interrogent sur le mécanisme d'Anticythère. Cette machine, découverte par des plongeurs en 1901, est considérée depuis comme le premier ordinateur analogique au monde, conçu il y a? 2 000 ans. Aujourd'hui, des scientifiques de la London's Global University (UCL), reconnue mondialement pour son excellence académique, pensent avoir résolu le mystère de cet objet de calcul précurseur. Enfin, en partie. Ils ont commencé à construire une réplique de l'appareil avec les moyens modernes, avant de faire de même avec les techniques de l'Antiquité, révèle The Guardian vendredi 12 mars.

Cette calculatrice astronomique aurait été capable d'afficher le mouvement de l'Univers et de prédire le mouvement des cinq planètes connues à l'époque, mais aussi les phases de la Lune et les éclipses solaires et lunaires.

Du laiton, des roues dentées, des cadrans?

Découvert au milieu d'un trésor récupéré sur un navire marchand qui croupissait au large de l'île grecque d'Anticythère, ce supercalculateur est composé de fragments abîmés de laiton et de 30 roues dentées en bronze reliées à des cadrans et des pointeurs. Cependant, les deux tiers de la structure n'ont pas été retrouvés. Après des décennies de travaux universitaires, les scientifiques ont conclu que cette découverte était bien un chef-d'?uvre de l'ingénierie mécanique.

À LIRE AUSSIVendée : découverte d'une vaste nécropole mérovingienne

C'est Michael Wright, ancien [...] Lire la suite