«Le mystère Mussolini» reçoit le prix de la biographie politique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ouvrage de l'académicien Maurizio Serra a été récompensé samedi.

Daniel Fasquelle, maire du Touquet-Paris Plage et Anne Méaux, patronne de l’agence Image 7, ont remis ce samedi 20 novembre ont remis le prix de la biographie politique à Maurizio Serra pour son ouvrage «Le mystère Mussolini» (éd Perrin).

En primant «Le mystère Mussolini», le jury a souhaité récompenser une œuvre permettant de revisiter une figure méconnue et déroutante de notre histoire contemporaine. En mettant en relief les contradictions et la psychologie du Duce, l’académicien et diplomate Maurizio Serra montre comment le dictateur a su se forger un destin à force de mensonges et de postures. Ce livre bien écrit et passionnant révèle avec finesse et érudition comment un opportuniste sans sentiments mais plein de ressentiments est parvenu à subjuguer toute une nation.

Culte à la violence

Théâtral et cérébral à la fois, contradictoires dans ses admirations, Mussolini a voué un culte à la violence tout en hésitant parfois à l’utiliser pour parvenir à ses fins. Ses errements et ses ambiguïtés n’enlèvent rien au fait, comme le souligne l’auteur, que le «fascisme fut une histoire tragique du début à la fin».

Ce Grand prix de la biographie politique a été créé en 2007. L’an passé, il avait récompensé Julian Jackson pour «De Gaulle, une certaine idée de la France» (Seuil). En 2019, le jury avait récompensé Bertrand Le Gendre pour «Bourguiba» (Fayard).

serra_le_mystere_mussolini_perrin_2_septembre
serra_le_mystere_mussolini_perrin_2_septembre


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles