Le mystère de l’identité du tueur du Zodiaque enfin résolu ?

·1 min de lecture
Des centaines de théories ont vu le jour, au fil des années, pour tenter de lever le mystère de l'identité de ce célèbre tueur en série.
Des centaines de théories ont vu le jour, au fil des années, pour tenter de lever le mystère de l'identité de ce célèbre tueur en série.

Il a terrorisé San Francisco et ses environs à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Son identité est un mystère depuis plus de cinquante ans et de nombreuses questions restent sans réponse. Qui se cache derrière celui que l?on connaît depuis lors comme le (mythique) tueur du Zodiaque ? La question fascine les enquêteurs depuis des générations. Et justement, un groupe d?une quarantaine d?investigateurs indépendants, parmi lesquels figurent d'anciens membres des forces de l?ordre, du renseignement militaire et des journalistes, affirme aujourd?hui être en mesure de révéler l?identité du tueur en série.

Selon les informations rapportées par le San Francisco Chronicle, dont France Info et Le Parisien se font l?écho jeudi 7 octobre, le « Zodiac Killer » serait un homme décédé en 2018 répondant au nom de Gary Francis Poste. Pour étayer sa théorie, ce groupe d?enquêteurs évoque des preuves médico-légales et plusieurs facteurs, dont notamment l?apparente similitude entre des clichés retrouvés dans la chambre noire de leur suspect et un portrait-robot du Zodiaque que la police a réalisé en 1969. Un élément en particulier les a intéressés : des cicatrices sur le front, identiques sur les documents. Ils se basent également sur des anagrammes contenues dans les lettres envoyées aux médias au moment des meurtres qui révéleraient le nom du tueur, précise Le Parisien.

Une identité que le FBI ne confirme pas

Auprès du San Francisco Chronicle, à qui le tueur du [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles