Le mystère demeure après le crash de l'avion de la China Eastern

·2 min de lecture
REUTERS/Carlos Garcia Rawlins/File Photo

Les autorités chinoises ont livré un rapport préliminaire avare en détails, tout en imposant un strict contrôle sur l'information autour de la catastrophe.

L'accident d'avion meurtrier du mois dernier en Chine reste un mystère : les autorités ont livré un rapport préliminaire avare en détails, tout en imposant un strict contrôle sur l'information autour de la catastrophe . Un Boeing 737-800 de la compagnie China Eastern, reliant les villes de Kunming (sud-ouest) et Canton (sud) s'était écrasé le 21 mars dans la province du Guangxi (sud) après une chute inexpliquée de plusieurs milliers de mètres en à peine quelques minutes , à la vitesse du son. La totalité des 132 personnes à bord, toutes chinoises, ont trouvé la mort dans cet accident d'avion, le plus meurtrier en Chine depuis près de 30 ans, en dépit de la très bonne sécurité aérienne dans le pays.

Le Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir, méfiant de tout emballement médiatique, a rapidement activé sa censure des médias, alors que les journalistes chinois et étrangers affluaient sur le site de l'accident. La Chine devait dans les 30 jours suivant la catastrophe remettre un rapport à l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI). Mais dans un communiqué, l'Administration chinoise de l'aviation civile (CAAC) n'a pas davantage expliqué mercredi ce qui avait pu provoquer l'accident. Les qualifications de l'équipage et du personnel d'entretien de l'appareil étaient "en règle" ainsi que le certificat de navigabilité de l'avion, a-t-elle précisé. Le vol ne semble pas avoir non plus rencontré de mauvaises conditions météorologiques.

"Informations illégales"

Les deux boîtes noires "ont été gravement endommagées par l'impact et l'analyse des données se poursuit", a souligné la CAAC. Elle a toutefois indiqué que le grand public n'aurait pas accès au rapport préliminaire et qu'une enquête complète pourrait encore(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Chine : la deuxième boîte noire du Boeing 737 a été retrouvée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles