« Le mystère de la démocratie, c’est qu’elle fonctionne »

Par Thomas Bourgeois-Muller
·1 min de lecture
Pierre-Henri Tavoillot, philosophe et professeur à la Sorbonne, auteur de « Comment gouverner un peuple-roi ? », est l’invité du « Point des idées » cette semaine.
Pierre-Henri Tavoillot, philosophe et professeur à la Sorbonne, auteur de « Comment gouverner un peuple-roi ? », est l’invité du « Point des idées » cette semaine.

« Quand on réfléchit à ce qu'est la démocratie : c'est un régime absurde, incompréhensible et déceptif. » Pourtant, depuis qu'elle existe, « on s'entre-tue plutôt moins qu'avant ». Alors, pourquoi et comment fonctionne-t-elle ? « La démocratie que l'on croit connaître est en fait très compliquée, ce n'est pas un régime pour les nuls, [?] c'est un régime pour les adultes », explique en préambule Pierre-Henri Tavoillot, professeur à la Sorbonne et auteur de Comment gouverner un peuple roi ? (Éd. Odile Jacob).

Selon lui, le régime démocratique est fondé sur le fait de savoir obéir. En définition de ce verbe, le philosophe précise qu'il ne s'agit pas de se soumettre, mais plutôt d'admettre qu'il y a « du réel » autour de soi. Il prend pour exemple le fait, dans une société démocratique, de parfois renoncer à faire quelque chose que l'on avait envie de faire, parce que, justement, « il y a les autres ». Pour illustrer cela, il cite la célèbre tirade d'Albert Camus : « Un homme, ça s'empêche. » Voilà selon lui la définition même du socle démocratique. Aussi, dans une « démocratie d'adultes », qui « obéissent » ? selon sa formule ?, les gens considéreront souvent que « leurs élus sont nuls », mais également, en parallèle, qu'ils n'aimeraient au fond surtout pas être à leur place. Voilà de quoi accepter, supporter cette obéissance.

À LIRE AUSSIBéglé ? La démocratie est-elle un bien non essentiel ?

Selon le philosophe, la vraie difficulté de l'exercice de la démocrati [...] Lire la suite