Le mystère des chevaux retrouvés morts avec l'oreille coupée s'épaissit après deux nouvelles victimes en Normandie

franceinfo

Au moins cinq chevaux, un poney et un âne ont été retrouvés morts avec l'oreille droite coupée depuis le début de l'année 2020 dans plusieurs départements, révèle France Bleu Normandie vendredi 26 juin. Les deux dernières victimes ont été recensées en juin en Seine-Maritime. Les gendarmes de plusieurs départements ainsi que l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement mènent l'enquête.

Le 6 juin dernier, près de Dieppe, c'est une jument que sa propriétaire retrouve agonisante et l'oreille droite coupée nette. Treize jours plus tard, à Grumesnil, un homme retrouve son âne de 14 ans mort dans son pré, là aussi son oreille a été tranchée, l'un de ses yeux a par ailleurs été arraché. "C'est un geste gratuit sur un être sans défense, c'est inhumain de faire ça", enrage le propriétaire, Loïc Crampon, qui a porté plainte auprès de la gendarmerie. Depuis, les enquêteurs ont eu connaissance de deux autres faits similaires en Seine-Maritime mais les propriétaires n'ont pas porté plainte.

Une enquête pour "actes de cruauté envers un animal" ouverte

Ce qui intrigue les éleveurs comme les enquêteurs, c'est que plusieurs attaques du même genre ont eu lieu depuis le mois de février en France : un cheval en Moselle, un autre en Vendée, une jument dans le Puy-de-Dôme, une pouliche dans l'Aisne et un poney dans la Somme ont (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi