Le mystère Charlene de Monaco : une princesse qui cultive sa différence

·1 min de lecture

Dans le grand bain du gotha, où certaines - Diana la mal aimée, Sarah Ferguson l'inconséquente ou encore Meghan Markle l'insoumise - ont peiné à tenir la tête hors de l'eau, elle aurait pu couler comme une pierre. C'est même l'avenir que les Cassandre rivées sur le Rocher monégasque lui prédisaient. Mais Charlene de Monaco, née Wittstock, est une championne. Au cours de sa carrière de nageuse muti-médaillée, la Sud-Africaine a prouvé qu'elle savait faire preuve d'endurance et ne craignait pas les clapotis.

Après avoir fait tourner la tête du prince Albert lors d’un tournoi de natation en 2000, entretenu une histoire secrète avec l'héritier de Rainier III pendant des années, brillé lors de noces princières très commentées en 2011 et donné naissance à des jumeaux qui fascinent à leur tour, la sculpturale altesse s’est imposée comme la nouvelle icône du Rocher. Le spectre de l'inoubliable Grace Kelly est souvent évoqué, quand on parle d'elle. Plus libre, moins prisonnière des convenances, Charlene de Monaco a toutefois su se démarquer, quitte à bousculer les traditions monégasques. Et à révéler une personnalité qu'on ne soupçonnait pas.

Juin 2000, Mare Nostrum, Meeting international de natation de Monaco. Charlene Wittstock, sublime nageuse de 22 ans, décroche le 200 mètres dos. Présent en sa qualité de souverain, le prince Albert II n’a rien raté de sa performance. Leurs regards se croisent une première fois quand il lui remet le bouquet de la victoire. La nageuse sud-africaine, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Je ne fais pas une émission de télé-réalité !" : Le coup de gueule de Gérald Darmanin
VIDÉO - Les avocats de Gérard Louvin dénoncent un "chantage aux 700 000 euros"
VIDÉO - "Patrick Cohen est pervers là" : la pirouette d'Axel Kahn à propos de Didier Raoult
Melvil Poupaud (Ovnis) : sa tendre histoire d’amour avec la fille d’une grande actrice française
VIDÉO - Agression de Yuriy : Laurence Ferrari horrifiée "n'a pas pu regarder ces images" insoutenables