La myopie serait associée au manque de sommeil

·1 min de lecture

C’est une épidémie qui progresse de façon inexorable : d’ici 2050, la moitié de la population mondiale sera myope. Outre la prédisposition génétique, de nombreux facteurs ont été avancés pour expliquer cette expansion, comme le manque de lumière extérieure et le travail sur écran. Un nouvel élément vient aujourd’hui s’ajouter à la liste : le manque de sommeil, ou plus exactement le dérèglement du rythme circadien. Des chercheurs de l’université Flinders, en Australie, ont mené une étude auprès d’étudiants âgés d’une vingtaine d’années myopes ou non pour mesurer leur taux de mélatonine et leur rythme circadien. Ils ont constaté que, chez les personnes myopes, le temps de sommeil est décalé de 1 h 12, et que le niveau de mélatonine est environ 30 % plus faible. « De façon générale, les myopes s’endorment plus tard, mettent plus longtemps à s’endormir et dorment moins longtemps que les non myopes », écrivent les auteurs.

Parmi les responsables figure le téléphone portable : « Beaucoup d'appareils numériques émettent de la lumière bleue qui peut supprimer la production de mélatonine et retarder le rythme circadien la nuit, ce qui entraîne un sommeil retardé et de qualité médiocre », atteste Ranjay Chakraborty, principal auteur de l’étude. En janvier, une étude avait montré que le confinement avait fait bondir la myopie chez les enfants, notamment en raison de l’usage prolongé des écrans et du manque de lumière du jour. Les spécialistes recommandent donc d’interdire l’usage des écrans le soir pour les enfants, sachant que la myopie se développe particulièrement à l’adolescence.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles