Mutation Covid-19 et variant anglais : à Bagneux, des investigations en cours

·1 min de lecture

Muter, c'est l'astuce des virus pour garder une longueur d’avance sur nos défenses immunitaires. Concrètement, lorsque nous produisons des anticorps pour nous défendre contre un virus, celui-ci cherche à se modifier pour échapper à la vigilance de nos anticorps et ainsi pour mieux contre-attaquer. En somme, notre propre système immunitaire pousse malgré lui le Covid-19 à s'adapter et à développer de nouvelles variantes pour survivre.

Récemment, deux variants du Covid-19 sont apparus et sont scrutés par les autorités sanitaires.

  • Le variant sud-africain 501.V2

  • Le variant britannique VOC 202012/01

Au 7 janvier, 19 cas de contamination par le variant anglais "VOC 202012/01" et 3 cas de contamination par le variante sud-africain "501.V2" ont été confirmés par le Centre national de référence (CNR) des infections respiratoires, informe un communiqué de la Direction générale de la Santé. Par ailleurs, "des investigations sont en cours autour de deux clusters ou cas groupés probables d’infection par le variant anglais VOC 202012/01 en Bretagne et Ile-de-France."

La DGS annonce que les autorités sanitaires "renforcent la vigilance pour identifier le plus précocement possible chaque patient contaminé et mettre en place les mesures de protection et de freinage adaptées pour limiter au maximum la propagation de ces variantes virales, plus transmissibles."

Un système de détection et de surveillance des cas possibles d’infection du variant a été mis en (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : l'immunité croisée, c'est quoi exactement ?
Vaccination Covid-19 : calendrier, annonces d'Olivier Véran
DIRECT. Covid-19 en France ce 8 janvier : chiffres, annonces du gouvernement
Covid-19 et lésions dans le cerveau : ce que l'on sait
Sport en hiver : 6 conseils pour booster votre motivation