Les musulmans appelés à se faire vacciner, même pendant le ramadan

LePoint.fr
·1 min de lecture
Même pendant le ramadan, les musulmans peuvent prendre rendez-vous pour recevoir, s'ils sont éligibles, une piqûre contre le Covid-19.
Même pendant le ramadan, les musulmans peuvent prendre rendez-vous pour recevoir, s'ils sont éligibles, une piqûre contre le Covid-19.

Le ramadan est-il incompatible avec la vaccination ? Pour Mohammed Moussaoui, la réponse est non. Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé, ce mercredi, les musulmans à se faire vacciner. Et ce, même pendant le ramadan. Au micro de France Info, il a fait savoir que le vaccin n'avait « rien à voir avec la rupture du jeûne ». « La vaccination, c'est quelque chose qui relève de l'ordre médical. [?] Ce n'est pas la compétence de l'iman de dire quoi que ce soit sur la vaccination », a-t-il ajouté.

Lors de ce mois saint, les musulmans doivent s'abstenir de boire, de manger, de fumer et d'avoir des relations sexuelles, du lever au coucher du soleil. Mais la vaccination était-elle considérée comme un élément « nutritif » ? Le CFCM estime que non, ainsi que la Mosquée de Paris. Cette dernière a indiqué, par l'intermédiaire d'un tract distribué aux fidèles, que la vaccination était « un acte de préservation de la vie recommandé en islam ». Selon les estimations de diverses études, la France compterait entre cinq et six millions de musulmans, à la fois pratiquants ou non pratiquants, soit la deuxième religion du pays.

À LIRE AUSSIDans une mosquée-vaccinodrome de Londres : « L'imam dit que le vaccin est sûr »

La pandémie affecte, une seconde fois, le ramadan

Cette année, le ramadan s'inscrit dans un contexte particulier. Ce mardi 13 avril marque le premier jour de l'un des cinq piliers de l'islam, qui survient pour la seconde année consécutive lo [...] Lire la suite