Musique: Vieilles Charrues, festival résistant

·4 min de lecture

Bouts de scène emportés par les intempéries à quelques jours de l'ouverture ou encore billetterie pénalisée par un pass sanitaire vu comme une contrainte: d'autres festivals auraient renoncé, mais pas les Vieilles Charrues, lancées jeudi soir.

"Vous allez vivre une soirée magique, merci aux équipes, car franchement, lundi et mardi, on ne savait pas si on allait ouvrir": ému, Jean-Luc Martin, président de l'association des Vieilles Charrues, salue les premiers festivaliers dans les files d'attente.

Pluie et vent violents ont endommagé en début de semaine le site breton de Carhaix, entre morceaux d'infrastructures envolés et sol transformé --un temps-- en marécage devant la scène.

"Il y a eu une tempête et lundi soir le moral n'était pas au beau fixe, mais c'était notre devoir de faire vivre les Charrues. On a décaissé 50 tonnes de terre pour mettre un mélange de textile et de sable pour que ce soit praticable", complète Jérôme Tréhorel, directeur de l'évènement.

"D'autres festivals auraient +shooté+ (annulé) les premières soirées pour se donner du temps, mais l'important pour nous était d'ouvrir le jour dit", ajoute-t-il. Reconfigurées face aux contraintes sanitaires, les Vieilles Charrues se déroulent donc comme prévu, de ce jeudi au 18 juillet sur dix soirées (rien le 12) au lieu des quatre jours habituels.

- "Vie presque normale" -

Alors que la dernière édition en 2019 avait accueilli 270.000 spectateurs (annulation en 2020), le rendez-vous finistérien s'est limité cette fois à 5.000 personnes maximum par soir et ne fera sans doute pas le plein.

"Il y a la problématique du variant Delta, qui inquiète un peu, analyse Jérôme Tréhorel. Et puis il y a un problème de compréhension et de pédagogie par rapport au pass sanitaire". Ce sésame est encore trop vu comme une contrainte par les festivaliers potentiels. Car ceux qui ne sont pas vaccinés complétement depuis 14 jours doivent se faire tester dans les 48 heures avant d'accéder aux concerts.

"Tout ça a freiné les ventes. On était à un peu plus de 50% de billets vendus depuis ce week-end, mais vu la météo, on n'a pas vendu beaucoup plus depuis. Ce (jeudi) soir c'est quasi-complet, le 16 aussi", confie encore le directeur.

Bernard, retraité de Guingamp, correspond au profil. Il vient pour l'ouverture et revient pour le 16, pour voir Catherine Ringer chanter les Rita Mitsouko. "C'est bien de retrouver un moment de vie presque normal", commente pour l'AFP cet habitué, qui était de la première édition des Vieilles Charrues et en a fait "une quinzaine depuis".

Non loin de lui, le secrétaire d'Etat au Numérique Cédric O est venu à Carhaix vanter les mérites du pass sanitaire. "On voit que la situation sanitaire n'est pas bonne, si on regarde la réaugmentation de l'épidémie, mais heureusement qu'on a le pass sanitaire, sinon des évènements comme ça ne rouvriraient pas; il faut aussi que tout le monde aille se faire vacciner et comme ça on pourra continuer à vivre avec ce virus", a insisté le membre du gouvernement.

- "Réenclencher la machine" -

Jérôme Tréhorel espère que la billetterie "reparte quand les gens vont voir les images des premiers concerts ce soir". C'est ce que suggère d'ailleurs auprès de l'AFP Marianne, 43 ans, festivalière de Carhaix venue avec Charlie, sa fille de 11 ans: "Pour l'instant j'ai pris des billets pour une seule soirée, mais vu qu'il reste des places, si la formule nous plaît, on resignera".

"Pour la billetterie, on sait qu'on n'équilibrera pas cette année; avec les aides de l'Etat, l'objectif est d'arriver à équilibrer sur deux ans", poursuit Jérôme Tréhorel.

"Tant pis si ce n'est pas complet, l'important était de réenclencher la machine, on est un des premiers gros festivals avec un pass sanitaire, si ça peut aider les copains (autres organisateurs)...", renchérit Jean-Luc Martin.

Sur scène, c'est Maya Kamaty (maloya/électro made in La Réunion) qui a lancé la fête devant un public clairsemé (mais qui continuait à arriver). Marina Satti (pop venue de Grèce) et Vianney, tête d'affiche, étaient ensuite prévus.

pgr/fmp/mpm

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles